Meilleurs voeux

[2021]

nous suivre

Presse

La FIEV demande à remettre la science au cœur de la décision politique pour une quête plus éclairée d’une industrie automobile propre et performante

L’IFP Énergies Nouvelles (IFPEN) vient de publier son étude sur « l’évaluation des émissions en usage réel des véhicules Euro 6d-TEMP » lancée en août 2019 à la demande du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Economie, des Finances publiques et de la Relance. Le rapport de cette étude souligne notamment des émissions d’oxydes d’azote (NOx) par les véhicules diesels supérieures à celles des essences, qui émettent quant à eux plus de particules fines que les diesels ; les deux motorisations restant sous les valeurs d’homologation sur banc et en condition de roulage réelle. S’il convient d’intégrer les données de cette étude dans la recherche par les équipementiers de nouvelles solutions toujours plus éco-responsables, la FIEV sera vigilante à la prise de décision politique suite à cette étude et rappelle l’importance de la neutralité technologique.


La FIEV salue la commande de cette étude par le gouvernement. Ce sont des données factuelles, produites avec pertinence par un institut indépendant, que les équipementiers automobiles de France vont intégrer à leurs travaux pour poursuivre leur transition vers des équipements toujours plus performants en matière écologique.

Les entreprises membres de la FIEV se sont engagées avec détermination dans l’amélioration de la performance énergétique des véhicules. Elles visent des objectifs ambitieux en matière de transition écologique et à aucun moment ne militent pour un statu quo. Elles acceptent d’être challengées par la science et de remettre en cause des décisions que les avancées de la science viennent contredire. En revanche, il doit en être de même pour tous, pouvoirs publics inclus, afin d’avancer ensemble dans la même direction, en suivant la même méthode.

Or si l’activité des industriels ne peut s’appuyer sur autre chose que sur la science et la recherche, la FIEV s’inquiète d’une moindre rigueur des décisions politiques sur ce plan à date. Les lois et règlements doivent faire référence à des seuils et plafonds qui ne sont pas arbitrairement déterminés. Il leur faut reposer sur des études scientifiques, des analyses, des tests, et être longuement discutés et questionnés avec des experts. L’administration qui œuvre pour l’intérêt général, a pour mission d’apporter un éclairage avisé pour permettre la décision politique. Ce processus de co-construction, qui garantit une sécurité dans la décision, est nécessaire, avec prise en compte du contexte économique.

« Nous espérons que cette étude réalisée par l’IFPEN suscite un changement matérialisé par les évolutions réglementaires qui doivent découler de ses conclusions. Elle démontre objectivement que la neutralité technologique répond aux objectifs de décarbonation de la mobilité », déclare Claude Cham, président de la FIEV.

À titre d’exemples, la FIEV attire l’attention des pouvoirs publics sur plusieurs sources d’inquiétude :

– Les vignettes Crit’Air sont basées sur l’année – figée à 2011 pour les Crit’Air 1 – et/ou la motorisation des véhicules, et non sur leur performance ;

– Les réflexions menées actuellement sur le sujet « Euro7 » se font sur la base du principe « Best Technology Available ». Or cette méthode, adoptant un postulat de départ sur la technologie, ne prend pas en compte l’impact sur la qualité de l’air et remet en cause le principe de neutralité technologique qui devrait prévaloir ;

– L’interdiction des véhicules dits « à fortes émissions » dans les zones réglementées pour des raisons de préservation de la qualité de l’air est incohérente avec l’absence de lien entre les émissions de CO2 et les émissions de polluants ;

– Les émissions de CO2 des véhicules sont uniquement basées sur celles à l’échappement. Or pour atteindre la neutralité carbone, il est impératif de considérer les émissions sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule. Roulant à l’e-fuel ou au biofuel, un véhicule pourrait émettre sous ces conditions moins de CO2 qu’un véhicule électrique dont l’électricité n’est pas décarbonée. De plus des carburants décarbonés permettent de décarboner dès à présent le parc existant et pas seulement les véhicules neufs.

« Les équipementiers automobiles basés en France, vecteurs de nombreux emplois sur nos territoires, demandent aujourd’hui une meilleure visibilité sur le plan des trajectoires industrielles. Les décisions doivent être davantage concertées avec les acteurs du secteur et se fonder sur la base de données vérifiées et incontestables. L’évolution, ou le maintien, de dispositions légales et réglementaires ne peut être décidée en fonction d’idées préconçues contredites par un résultat scientifique. C’est la neutralité technologique qui est en jeu. Il est temps de remettre la science au cœur de la décision publique et d’en défendre le respect de ses acquis.» complète le président de la FIEV.

Télécharger le communiqué de presse pdf.

Télécharger

Nos autres communiqués

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.

Paramètres des cookies

Notre site utilise différents cookies pour son fonctionnement. Certains de ces cookies sont déposés par des services tiers à des fins d'analyse statistique pour nous permettre de vous fournir une meilleure expérience.

Si vous souhaitez configurer les cookies que vous souhaitez autoriser, vous pouvez cliquer sur "Paramétrer les cookies", ou bien accepter tous les cookies en cliquant sur "Tout accepter et continuer".

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page Mentions légales.

Vos préférences

Différents types de cookies sont utilisés par le site. Seul les cookies de fonctionnement sont obligatoires, et ce afin de fournir une expérience de navigation adaptée. Tous les cookies que nous déposons respectent les réglementations de durée et de vie privée.

Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site, et ne peuvent donc pas être désactivés. Ils permettent de sécuriser le site internet ainsi que vos préférences d'affichage.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer l'expérience de visite pour nos utilisateurs. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page Mentions légales.