Nouveau Contrôle Technique 20 Mai 2018 : 1er Bilan

Nouveau Contrôle Technique 20 Mai 2018 : 1er Bilan

Mis-à-jour le 13/07/18

Entre le 20 mai et le 12 juin 2018, 1 271 916 contrôles techniques de véhicules légers ont été réalisés

Pour l'ensemble de ces contrôles et au niveau national, on observe les taux suivants :

  • Résultats favorables : 77,05 %
  • Résultats défavorables pour défaillances majeures : 21,05 %
  • Résultats défavorables pour défaillances critiques : 1,90 %

Pour mémoire, le taux de prescription de contre-visite était en 2017 de 18,92 % pour l'ensemble des véhicules légers. Globalement, il y a donc une augmentation de 4,03 points. Cela étant, il convient de tempérer très nettement cette augmentation, car la période étudiée porte sur une durée inférieure à un mois et les contrôleurs sont, encore actuellement, en pleine phase d'adaptation. Concernant le sujet d'une éventuelle disparité, les résultats varient relativement peu, tant au niveau régional qu'au niveau départemental. Sur le plan régional, l'écart moyen par rapport au taux national est de : 

  • 2,76 pts pour les résultats favorables, 
  • 2,46 pts pour les résultats défavorables pour défaillances majeures, 
  • 0,40 pts pour les résultats défavorables pour défaillances critiques. 

Sur le plan départemental, l'écart moyen par rapport au taux national est de : 

  • 3,44 pts pour les résultats favorables, 
  • 3,10 pts pour les résultats défavorables pour défaillances majeures, 
  • 0,49 pts pour les résultats défavorables pour défaillances critiques.  

L'Île-de-France est, comme avant, la région ayant le taux de résultats favorables le plus élevé (84,99 %). La Guadeloupe est, comme avant également, le département ayant (de loin) le taux de résultats défavorables le plus élevé (34,38 % pour défaillances majeures et 5,65 % pour défaillances critiques).

Les défaillances majeures les plus constatées sont relatives : 

  • Aux nuisances (7,17 % des véhicules contrôlés) : o Émissions gazeuses : 3,7 % (+ 1,4 point par rapport à 2017), 
    • Lambda : 2,13 % (+ 0,23 point par rapport à 2017), 
    • OBD : 2,02 % des véhicules essence/gaz et 1,54 % des véhicules diesel (+ 1,16 point par rapport à 2017), 
    • Opacité : 1,01 % (+ 1,03 point par rapport à 2017), 
    • Pertes de liquides : 2,56 % (ce point ne soumettait pas à contre-visite avant le 20 mai mais, pour information, était relevé pour 34,64 % des véhicules contrôlés !),
  • À l'orientation des feux de croisement : 6,43 % (+ 0,20 point par rapport à 2017), 
  • Aux pneumatiques : 5,46 % (- 2,59 points par rapport à 2017, mais certaines défaillances sont maintenant critiques), 
  • À l'état et au fonctionnement des phares : 2,93 %, 
  • À l'état et au fonctionnement des feux stop : 2,05 % 
  • À l'état et au fonctionnement des feux de positions, feux de jour ou feux de gabarit : 2,29 % 

Les défaillances critiques les plus constatées sont relatives : 

  • Aux pneumatiques : 0,44 %, 
  • À l'efficacité du frein de stationnement : 0,22 %, 
  • À l'état et au fonctionnement des feux stop : 0,15 %. 

 Source DGEC (Mme Cathy Bieth et M. Etienne Leroy) 

Informations sur l'auteur
Mots-clés