Notre industrie

 

LA FIEV EN BREF
  • 17 558 millions d’euros :  Chiffre d’affaires du secteur de l’équipement automobile en France
  • 70 333 personnes employées
  • 85% du coût de revient d'un véhicule est fourni par les équipementiers
  • -751 millions d’euros : Balance commerciale 
Télécharger les chiffres-clés (Ed. 2017)

 

L’année 2016 s’est déroulée dans la continuité de 2015. L’activité des équipementiers en France a bénéficié de la bonne conjoncture du secteur automobile. Rappelons que le marché européen (UE + AELE) des véhicules légers a augmenté de 7,1% en 2016 pour atteindre 17,1 millions d’unités. La production en Europe a cru de 3% à 18,6 millions de véhicules légers. Dans ce contexte économique favorable, la production des usines françaises d’équipement automobile a atteint 17,6 milliards d’euros, soit une progression de 6,5% par rapport à 2015. Sur ce total, 54% ont été réalisés sur les marchés d’exportation. La balance commerciale française de la branche équipements pour automobiles a, pour la première fois, terminé l’année sur un déficit de 751 millions d’euros.


Le solde commercial s’est dégradé de plus d’un milliard d’euros par rapport à 2015 en raison de la forte hausse des importations de 7,9% à 21,5 milliards d’euros et de la faible hausse des exportations de 1,9% à 20,7 milliards d’euros. Ce résultat reflète l’internationalisation croissante des approvisionnements en pièces automobiles.

Avec 70 333 personnes employées au 31 décembre 2016, les effectifs des équipementiers se sont contractés de 3% en 2016. Afin de maintenir leur compétitivité et de s’adapter à l’évolution du niveau d’activité de leurs clients, les équipementiers ont procédé à des ajustements progressifs de leur appareil de production. Ainsi, les effectifs de notre profession ont baissé de 38,5% entre 2007 et 2016.


L’activité des équipementiers en France

Capture d'écran 2017-11-24 10.05.32La conjoncture européenne en 2016 a profité, dans l’ensemble, aux équipementiers installés en France. En 2016, les usines françaises d’équipements pour l’automobile ont réalisé un chiffre d’affaires total de 17,6 milliards d’euros, en hausse de 6,5% par rapport à l’année précédente. La production à destination des clients présents en France croît de 7,8% pour s’établir à près de 8 milliards d’euros. Les exportations, qui ont totalisé 9,5 milliards d’euros, ont augmenté de 5,5% par rapport à 2015. Leur part dans le total des ventes reste stable à 54%. Les perspectives des marchés européens permettent d’envisager une hausse entre 3 et 4% pour l’activité des équipementiers 2017

 

Évolution du chiffre d’affaires et des effectifs des équipementiers en France depuis 2007

Capture d'écran 2017-11-24 10.05.45

En 2016, les équipementiers ont bénéficié de la croissance (+3,0%) de la production de véhicules légers dans l’Union Européenne des 28, ainsi que de la hausse du marché de +7%. La croissance de l’activité n’a pas empêché les effectifs de légèrement baisser (-3,0%) du fait des gains de productivité. La croissance de l’industrie automobile mondiale profite de manière globale aux équipementiers qui ont su s’implanter sur les marchés internationaux et diversifier leur portefeuille de clientèle. En France, la part de l’activité des équipementiers dédiée à la première monte a été directement impactée durant les années où la production de véhicules sur le territoire national était très orientée à la baisse. Après avoir atteint près de 54% en 2002 et être tombée à 37% en 2013, la part du chiffre d’affaires des équipementiers réalisé auprès de la première monte constructeur en France a été de 39,8% en 2016.

 

Part de la première monte dans l’activité totale des équipementiers en France

Capture d'écran 2017-11-24 10.08.56

 

Chiffre d’affaires des principaux équipementiers mondiaux en 2016 (en millions d’euros)

Capture d'écran 2017-11-24 10.09.23

 


Les effectifs des équipementiers en France

Les entreprises employant plus de 500 personnes représentent 17% du total des entreprises, mais concentrent 57,1% du chiffre d’affaires total et 63,3% des effectifs du secteur. Les trois premières régions françaises regroupent 43% des effectifs. Avec 70 333 personnes employées au 31 décembre, les effectifs de la profession ont baissé de 3,0% en 2016.

Capture d'écran 2017-11-24 10.09.43