Rencontre B2B: Investisseurs Marocains-Fournisseurs Français

Rencontre B2B: Investisseurs Marocains-Fournisseurs Français

Mis-à-jour le 09/04/18

La Fiev, La BCP et l’Amica* ont organisé des rencontres B2B entre une délégation de 15 sociétés marocaines et 18 sociétés françaises qui ont eu lieu le 4 avril 18 dans les locaux mis à disposition par

Le Président de la Fiev, Jacques Mauge a rappelé le contexte de cet événement dans la continuité de la signature du MOU** en octobre 17 à Tanger. L’appui à l’accompagnement des entreprises marocaines et étrangères se renforce afin de profiter de l’ensemble des opportunités du secteur automobile. Cela se traduit par un dispositif  intégrant à la fois des services de networking, d’assistance, de conseil et d’accompagnement financier pour permettre de conclure des partenariats techniques ou de créer des Joint-Ventures.

L'industrie automobile au Maroc constitue un secteur "solide", "structuré" et "prometteur" qui aiguise de plus en plus l'appétit des investisseurs étrangers, a assuré, mercredi à Tanger, le président de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV), Jacques Mauge.

Le Président de l’Amica, Hakim Abdelmoumen a rappelé le partenariat depuis plus de 20 ans entre la l’Amica et la Fiev. La complémentarité du marché de la construction locale et régionale avec l’Europe. Il a aussi rappelé l’importance de la formation.

Le Directeur Général en charge de la banque de détail de la Banque Centrale Populaire du Maroc, Laïdi El Wardi a confirmé que la PME était au cœur du système de la banque avec un accompagnement extra bancaire autour de programmes comme le Plan d’accélération industrielle.

Basma Mharzi, représentante du ministère de l’industrie au Maroc a présenté les stratégies industrielles et les perspectives dans le secteur automobile. Le Plan d’Accélération Industrielle, mené par l’Etat Marocain, renforce le secteur de l’industrie de l’automobile et ambitionne de porter le taux d’intégration locale à 65% à l’horizon 2020.

Mohssine Semmar, membre du Directoire de Medz a présenté les zones d’aménagement de Tanger et de Kénitra où 22000 emplois ont été créés. Les besoins de localisation des constructeurs accélèrent le développement des Rangs 1 avec la construction d’usines supplémentaires et l’implantation des Rangs 2.

Enfin, Soumia Alami Ouali DGA en charge de la Banque de l’Entreprise a réitéré la volonté de faire venir davantage de PME au Maroc.

Après la plénière, les entretiens individuels avec les entreprises marocaines (BtoB) ont commencé. 

Les domaines sectoriels étaient représentés par l’industrie métallurgique, la fonderie, la transformation de la carrosserie industrielle, la fabrication de sièges, la manutention et logistique, l’industrie plastique et le négoce.

Les secteurs des entreprises françaises couvraient un large spectre : le traitement de surface, l’usinage/découpage, l’automatisation, les systèmes d’étanchéité, fabrication de produits non tissés à base de fibre naturelle, de cintrage et formage du tubes métalliques, l’ingénierie, la fabrication de pièces techniques par décolletage, les éléments de fixation, le thermoformage de calage.


 

  • *Amica : Association Marocaine pour l‘Industrie et le Commerce de l’Automobile et partenaire de la Fiev
  • **MOU : accord d’échange et de coopération entre la BCP, l’AMICA et la FIEV
Informations sur l'auteur
Mots-clés